Taille du texte: +

Importer une Porsche 911

I) Rechercher une Porsche :

• Ou la trouver ?

Il y a deux façons d’appréhender la chose : je souhaite acheter malin et réaliser une belle économie à l’achat en important ma Porsche, ou bien je ne meimage.importer.porsche.911 soucis pas du prix et opte pour une transaction plus « rassurante » en achetant ma Porsche en France.

Pour ce qui concerne votre achat en France, vous maîtrisez certainement le sujet. Pour ce qui est de l’achat à l’import, les deux pays de l’UE qui sont et restent les incontournables en la matière sont l’Italie et l’Allemagne. Que vous recherchiez une luxueuse, une sportive ou encore une ancienne, les prix y seront dans tous les cas bien plus intéressants que ceux pratiqués en France. Pour quelles raisons ? En Allemagne, tout naturellement parce que les Porsche, tout comme tous les autres modèles de marque allemande, s’y vendent beaucoup plus que dans n’importe quel autre pays. De ce fait, l’offre y est plus importante que la demande, la concurrence plus accrue et donc les prix plus compétitifs. Pour ce qui est de l’Italie, l’Etat taxe énormément les particuliers possédant une voiture fortement cylindrée ; cela explique donc qu’elles se revendent moins bien ensuite.

Attention : en ce qui concerne les Porsche de collection, l’état de conservation étant un critère important, il sera préférable de se concentrer sur le sud de l’Italie épargné par les chutes de neige courantes en Allemagne, ou encore dans le nord de l’Italie.

L’outil internet s’impose pour un achat à distance. Que ce soit pour l’Italie ou encore pour l’Allemagne, le site le plus sérieux reste "Autoscout24". Mais encore ... Allemagne : "Automobile.de""Mobile.de" / "Auto.de" Italie : "Subito.it" / "Secondamano.it"

• Quelques conseils pour bien choisir sa Porsche 911

Nous ferons ici le distinguo entre la Porsche 911 dite « de collection », soit la Porsche 911 d’avant 1999, et la Porsche plus contemporaine d’après 1999. Les collectionneurs considèrent la Porsche 911 d’avant l’année 2000 (refroidissement par air) comme véhicule dit « classic », pour la simple et bonne raison qu’après 1999 la mécanique changera pour se moderniser avec l’électronique embarquée. Dans tous les cas, la Porsche 911 « classic » présente peu voire pas de défauts techniques reconnus. Le meilleur exemple de cette performance est cette statistique : « sur les 800.000 exemplaires vendus depuis ses débuts, 70% des 911 roulent encore aujourd’hui, un chiffre qui parle de lui-même ». En revanche, qui dit voiture de collection dit état de conservation : comme c’est le cas pour les voitures anciennes en règle générale, le critère incontournable pour bien acheter sa voiture classique sera son bon état de conservation. Le point sensible d’une ancienne est bien souvent la rouille, et il est difficile d’en trouver une d’origine (donc sans que les bas et dessous de caisse aient été refaits), qui soit en parfait état, qui plus est dans les pays d’Europe du Nord, notamment en Allemagne, qui connaissent des conditions climatiques parfois difficiles (abondantes chutes de neige = sel sur les routes = risque de corrosion). Veillez donc à bien regarder les bas et dessous de caisse. Faites attention à vérifier le plancher de l’auto afin de constater qu’elle ne soit pas recouverte du cache misère bien connu qu’est le blaxon, quitte à soulever les moquettes !

Pour vous aider, consultez la cote des voitures de collection : LVA-AUTO.FR. Pour quelques conseils avant d’acheter sa Porsche de collection, consultez notre article « Investir dans une voiture de collection » Paragraphe III ) Quoi regarder avant d’acheter ?

Dans tous les cas, il est préférable de se déplacer pour contrôler le véhicule, ou encore de mandater un expert sur place qui, en plus de contrôler les éléments importants du véhicule, prendra de nombreuses photos qui viendront compléter votre prise d’informations sur le véhicule. Voir notre service "Expertise".

Pour ce qui concerne les Porsche plus récentes, l’acheteur peut avoir recours au fameux test PIWI, qui consiste à pratiquer une mesure dite des « plages moteur ». Les véhicules concernés sont ceux dont les moteurs sont équipés du DME « Digital Motor Electronic » avec le millésime 1984, au travers du E-Program. Ce programme permet d’enregistrer le comportement du moteur tout au long de sa vie. De ce fait, lorsqu’un technicien Porsche branche sa « valise » sur la voiture, il est en capacité d’identifier d’éventuelles erreurs de manipulation, ou de conduite, du véhicule, qui seront en fait des « occurrences de surrégime ». A l’origine la mesure était binaire ; elle portera plus tard sur six plages. Si un technicien relève des données de surrégime, alors ces mêmes données devront ensuite être analysées par des experts et faire l’objet de test plus poussés de sorte d’en tirer une bonne interprétation. Vous trouverez toutes les infos utiles propres à ce sujet en consultant l’article très documenté de « Flat 6 » : Flat-6---Sous-les-moteurs.-les-plages-.pdf

• Quel budget pour une Porsche 911 ?

Pour ce qui relève de la Porsche collection, nous baserons ici notre discours sur des véhicules rénovés, en bon état de conservation, on entend par là avec le châssis sain (pas de corrosion, ni de rouille, ou très peu sur de petits points), et sans frais de mécaniques à prévoir. D’autre part, nous ne nous intéresserons qu’à l’achat à l’import, d’Italie ou d’Allemagne, car cela reste la source d’approvisionnement la plus intéressante, notamment pour ce qui concerne le prix. Dans tous les cas, le principe est assez simple : plus le véhicule est ancien, et rare, plus il sera cher. Une Porsche 911 classic des années 1970 à 1999 se trouve entre 50.000 € et 200.000 €, selon la rareté du modèle, l’état, l’origine... Pour les modèles rares, les prix s’envolent ; certains vendeurs proposent des Porsche 911 entièrement restaurées, à des prix dépassant allègrement les 1.000.000 € ! Pour ceux qui chercheraient une Porsche à un prix plus abordable alors vous devrez vous tournez vers une 911 996, qui reste la version la moins onéreuse avec des prix démarrant dans les 15.000 €.

• Comment la rapatrier ?

Pour ce qui est de la ramener soit même d’Italie, par la route, cela est impossible. Je vous invite à consulter notre article concernant la loi du 14 juillet 2014 : loi du 14 juillet 2014. D’ailleurs ça n’est pas plus mal ! Pour ce qui est d’une Porsche de collection, je vous le déconseille vivement, sachant qu’un véhicule de collection reste à la base un véhicule n’étant pas prévu pour parcourir des centaines de kilomètres d’un seul trait... Le mieux est encore d’avoir recours au camion plateau, ou de faire appel à un transporteur professionnel !

• Comment l’immatriculer en France ?

Que le véhicule soit récent ou non, la procédure reste sensiblement la même (voir notre page « mode d’emploi » dans la catégorie « importation »). Porsche « collection » : Si le véhicule qui vous intéresse à plus de 30 ans, vous pourrez bien évidemment immatriculer votre nouvelle acquisition en « collection », et profiter d’une assurance réduite, et d’une procédure simplifiée et moins onéreuse (environ 50 €). Il suffit d’un contrôle technique en règle, et de demander ensuite un dossier auprès des services de la FFVE, qui vous délivrera alors une attestation de conformité constructeur qui vous permettra de demander une carte grise collection en Préfecture : FFVE Procédure simplifiée en ligne : FFVE en ligne A noter : il semblerait qu’un véhicule immatriculé en Allemagne en tant que véhicule de collection (« Oldtimer ») ne pourra qu’être, à son tour, immatriculée en collection en France, et non en carte grise « normale ».

Pour ce qui est d’une Porsche que vous souhaiteriez immatriculer en tant que véhicule de tourisme, il vous faudra, au préalable, vous procurer un certificat de conformité européen, soit auprès du service homologation Porsche France directement, soit en passant par un intermédiaire, en ligne, tel que Eurococ. Il faudra compter approximativement 270 € et un délai d’une vingtaine de jours.

II) Histoire du modèle

• Porsche, une histoire de famille

Ferdinand.Ferry.Porsche.png.okFerdinand Porsche, ingénieur automobile à l’origine de nombreux modèles de constructeurs de référence tels que Mercedes-Benz, mais aussiButzi Porsche créateur de la très célèbre « Coccinelle », fut l’un des pères fondateurs de la marque Porsche. C’est d’ailleurs en 1930 qu’il créa son propre bureau d’études alors baptisé « Porsche », reconnu officiellement le 23.04.1931, à Stuttgart. C’est son fils, Ferry, qui a grandit dans cet environnement créatif qu’est celui de son père, en le suivant au gré de ses différents projets, qui deviendra en 1932 le responsable du bureau d’études de la marque. Le premier véhicule de série lancé par Porsche, et conçu par Ferry, sera la 356, un coupé inspiré de la Coccinelle, dont le succès fut conséquent. Ferry aura ensuite la lourde tâche de concevoir un modèle différent mais à la hauteur des performances de la 356. Pour cela il s’entoure de sa famille : son fils, surnommé « Butzi » sera chargé du design, et son neveu, Ferdinand Puëch élaborera le fameux moteur 6 cylindres à plat de 2L.

 La Porsche 911, voiture mère de la marque

Le projet est lancé en 1957 avec pour cahier des charges, plus de puissance, une meilleure tenue de route, un meilleur confort et plus de praticité. Le premierPorsche.T7.754 prototype roulant, le T7 754, ne fut pas une grande réussite. Un nouveau prototype, T8, suivra ; il sera dévoilé le 12 septembre 1936 au salon automobile de Francfort sous la désignation « type 901 ». Il subira quelques modifications et améliorations en vue de présenter un produit final au salon de Paris en octobre 1964. Avant cela, Porsche fut contraint de changer de nom pour son nouveau modèle. Peugeot se prévaut alors de détenir la propriété et l’exclusivité des noms de domaine automobile à 3 chiffres avec un 0 au milieu. Ferry opte donc pour le « Type 911 ». Le succès de la Porsche 911 est détonant et fulgurant. A la fin des années 60, les ventes explosent et Porsche voit sa production tripler. La Porsche 911 deviendra et restera une icône automobile et l’incarnation de la voiture de sport par excellence. C’est La voiture culte et emblématique de la marque. Depuis sa création, c’est autour d’elle que se construit et s’articule la marque.

III) Les modèles : la Porsche 911 Classic 1964-1999

Depuis maintenant plus de 50 ans, la 901 fait figure de référence dans le monde la voiture de sport. Elle n’aura eu de cesse d’améliorer son niveau de performance et de confort à travers ses diverses et nombreuses versions :

porsche911.1964• Caractéristiques techniques générales de la Porsche 911 d’origine présentée au salon de Paris en 1964 :

- 6 cylindres à plat - Moteur de base de 1991 cc développant 130 cv - Système de refroidissement du moteur par air - Vitesse de pointe : 210 km/h - Moteur situé en porte à faux arrière

 

• Porsche version 912 : 1965 porsche.912

Les particularités : la Porsche 911 est complétée par un modèle plus accessible, pour une clientèle moins férue de vitesse, avec son moteur à 4 cylindres Moteur : 1582 cc développant 90 cv

Porsche911.targa.1966• Porsche 911 Targa : automne 1966

Particularité : pour les amateurs de plein air... elle devient le premier cabriolet sûr au monde avec son arceau de sécurité en acier inoxydable bien reconnaissable.

 

• Porsche 911 S : fin 1966 911.s

Particularité : elle inaugure un moteur plus puissant qui développe alors 160 cv. De même qu’elle dispose pour la première fois de jantes forgées Fuchs en alliage léger.

• 1967 : à partir de cette année, les 911 peuvent être équipées (en option) du sportomatic, une boîte de vitesses semi-automatique à 4 rapports.

• 1968 : Porsche devient le premier constructeur automobile allemand à répondre aux sévères exigences antipollution de l’agence de protection environnementale américaine (EPA) avec les variantes 911 T, E et S. Le 6 cylindres reçoit une injection mécanique Bosch pour la première fois. La 911 E (140 ch) est lancée dans ce but, la puissance de la 911 S gagne 10 ch (170 ch).

• 1970 : Innovation majeure, la 911 reçoit un plus gros moteur de 2195 cc pour l'année modèle 1970, avec une nouvelle gamme de puissances : 911 2L2 T (125 ch), 911 2L2 E (155 ch), 911 2L2 S (180 ch).

911.carrera.rs.2.7• Porsche 911 Carrera RS 2.7 : 1972

Particularité : modèle emblématique de la marque sur lequel va se construire l’avenir de la marque. Une grande évolution aérodynamique avec ce nouveau modèle, destiné à l’origine à la compétition. Sa « queue de canard » en est la caractéristique ; c’est le tout premier aileron arrière à équiper de série un modèle de série.

• Porsche 911 Turbo : automne 1974 911.turbo.1974

Particularité : Ce nouveau modèle devient l’emblème de la marque en conjuguant luxe et performance d’une manière inédite. Le tout premier modèle de 911 T est alors doté d’un moteur 3 litres, de 260 ch de puissance et d’un aileron arrière d’envergure.

911.sc.cab.1983• Porsche 911 SC Cabriolet : 1983

Particularité : Après 20 ans d'absence, Porsche propose un vrai cabriolet, la 911 SC Cabriolet devenant l'une des meilleures ventes dès son lancement.

 

• Porsche 911 Type 959 : 1985 911.959

La Porsche ultime est introduite, la très technologique 959 avec son moteur boxer à 4 soupapes par cylindre et culasse refroidie par eau, 4 roues motrices, un double turbocompresseur pour une puissance hors du commun (2850cc, 450 ch).

911.carrera4.964• Porsche 911 Carrera 4 (Type 964) : 1988

« Fruit de 15 ans de développement, cette 911 a été retravaillée à 85 % pour permettre à Porsche de proposer un modèle moderne et durable. Son moteur Boxer 3,6 litres refroidi par air développe désormais 250 ch. La silhouette de la 964 se distingue de sa devancière uniquement par ses pare-chocs aérodynamiques en polyuréthane ainsi que par son aileron arrière mobile à commande électrique. Sous le capot en revanche, la technique n’a plus rien de commun. Le nouveau modèle doit en effet séduire non seulement par ses qualités sportives, mais aussi par le confort offert aux occupants. Ainsi, le conducteur dispose d’un ABS, de la boîte Tiptronic, d’une direction assistée et d’airbags. La 911 s’appuie en outre sur un châssis entièrement redessiné, avec des bras de suspension en alliage léger et des ressorts hélicoïdaux en lieu et place de la vénérable ancienne suspension à barres de torsion. C’est une quasi-révolution : la Carrera 4 est la toute première 911 à être dotée de série d’une transmission intégrale. »

• Les principaux modèles de la gamme Type 964 prisés par les collectionneurs sont la 911 Carrera RS, la 911 Turbo S et la 911 Carrera 2 Speedster.

• Porsche 911 Type 993 : 1993 - 1998 911.993

« Cette 911, connue sous le nom de 993 en interne, reste jusqu’à aujourd’hui le grand amour de nombreux conducteurs Porsche. Un coup de foudre qui tient surtout à sa superbe silhouette. Les pare-chocs intégrés soulignent l’harmonie de l’ensemble. L’avant est plus élancé que les modèles précédents grâce au renoncement à la forme ronde des phares au profit d’une forme polyellipsoïdale. En outre, la 993 s’impose d’emblée comme un modèle particulièrement mûr et fiable. Sans oublier agile : c’est en effet la première 911 à bénéficier d’un châssis en aluminium entièrement reconçu. En 1995, la version Turbo est équipée pour la première fois d’un moteur biturbo qui est reconnu comme le moteur automobile de série le plus pauvre en émissions du monde. Autre innovation de la version Turbo à transmission intégrale : les jantes en aluminium à rayons creux, utilisées pour la toute première fois en construction automobile. Mais si la 993 produite de 1993 à 1998 est encore aujourd’hui plébiscitée par les amateurs purs et durs de la marque, c’est avant tout parce que c’est la dernière 911 à être équipée d’un moteur Boxer refroidi par air. »

Note sources :

Toutes ces données ont été lues, digérées et ici synthétisées grâce à quelques sites sérieux que je vous encourage à visiter : linternaute.com, automobile-sportive.com. Vous trouverez notamment des quantité de détails incroyablement répertoriés et classés historiquement sur ce site : Sportwagen.fr, 911classic-porscheclub.fr. Enfin, l’incontournable site de Wikipédia :Wikipedia.fr.

38
Nouvelle Fiat 124 Spider
Investir dans une voiture de collection