Taille du texte: +

Importer sa voiture d'occasion d'Italie ou d'Allemagne : Les pièges à éviter

Les pièges à éviter

image.pieges.a.eviter

  1. Ne perdez pas votre temps, et votre argent, à contacter des vendeurs dont les annonces ne semblent pas sérieuses.

  2. Gardez la tête froide lorsque vous trouvez une voiture qui vous plait ! Certes, les bonnes affaires partent vite, et il faut être réactif si vous trouvez l'auto de vos rêves, toutefois, prenez certaines précautions, et ne dérogez pas à ce que vous attendez d'une voiture d'occasion.
    Le meilleure exemple est celui de la voiture sans carnet ni facture d'entretien. Si le vendeur ne peut vous présenter aucun justificatifs du kilométrage, alors même si le prix est bas : passez votre chemin !

  3. Ne vous déplacez pas pour rien : si le vendeur ne peut vous donner les garanties que vous demandez par téléphone (réponses à vos questions, scanne des documents du véhicule et de son entretien, envoi de photos complémentaires...), alors n'y allez pas, vous perdrez votre temps neuf fois sur dix.

  4. Un voyage pour rien vaut mieux qu'une mauvaise affaire ! Si vous vous déplacez et que le vendeur ne vous inspire pas, ou que le véhicule ne correspond pas, ou encore que l'entretien a disparu, ne cédez pas au fait d'acheter pour amortir le voyage.
    Prévoyez plutôt deux jours, avant de vous déplacer, ainsi vous pourrez allez voir d'autres occasions si le premier véhicule ne vous convient pas. Et si rien ne vous inspire, revenez à vide, cela vaut mieux que de ramener une mauvaise affaire, avec des soucis en perspective.

  5. Un défaut non signalé sur la voiture : ne vous fâchez pas ! Si vous découvrez un défaut que le vendeur aurait omis de vous signaler sur la voiture, à condition que cela ne soit pas un problème grave : ne vous fâchez pas, négociez ! Les italiens et les allemands sont, dans l'ensemble, très commerçants, et, dans la plupart des cas, vous arriverez à trouver un terrain d'entente.

  6. Pas de bêtises avec les plaques retour ! Si vous avez un ami négociant automobile qui vous prête ses plaques pro (plaques W,) sachez que la police de la route italienne surveille particulièrement ces plaques qui sont interdites en Italie.
    En cas de contrôle, ils vous saisiront la voiture et la séquestreront pour une durée de trois mois environ. Vous devrez prendre un avocat pour la récupérer, et payer aux alentours de 2 000€ d'amende. Pour l'Allemagne attention à acheter la bonne plaque de transit (il en existe deux sortes)

    Même punition pour les plaques WW provisoires françaises. Idem pour les personnes qui se feraient refaire les plaques italiennes. Pour économiser quelques centaines d'euros, le risque est trop grand.
    Sans parler du fait qu'en cas d'accident, votre assurance risque de ne pas vous couvrir, puisque vous seriez en infraction.
29
Importer une voiture de collection d'Italie : La F...
Voiture d'occasion en Italie et en Allemagne : Tou...