Taille du texte: +

Nouvelle Alpine Renault

« Ce mardi 16 février était un grand jour pour Alpine, qui dévoilait le concept-car Alpine Vision, lequel préfigure à 80% les lignes de la nouvelle Berlinette que l'on découvrira sous sa forme définitive à l'automne. Pour l'occasion, Renault aura déployé les grands moyens sur le port de Monaco où s'est tenue une conférence de presse animée par Carlos Ghosn lui-même et à laquelle ont assisté des journalistes venus du monde entier. Outre 85 propriétaires de Berlinettes A110 venus avec leurs voitures impeccablement garées de part et d'autres du quai, étaient présents de nombreux anciens pilotes qui ont fait la gloire de la marque en rallye (Bernard Darniche, Jean-Pierre Nicolas...). Plusieurs personnalités participaient elles aussi à l'évènement, comme Hervé poulain, commissaire-priseur le plus rapide du monde, qui a couru en rallye sur Alpine et compte de nombreuses participations aux 24 Heures du Mans, ou bien encore Charles Gordon-Lennox, dit Lord March, figure de l'aristocratie britannique et surtout créateur du célèbre Festival of speed de Goodwood. En début d'après-midi, le Prince Albert est lui aussi passé découvrir la voiture. Du beau monde, donc, pour un modèle très attendu. En effet, si l'on fait abstraction des rétroviseurs et de quelques artifices d'habillage destinés à embellir le concept-car Alpine Vision, l'auto définitive est là !


Pour autant, le retour d'Alpine dans le monde des sportives s'accompagne encore d'un petit brouillard concernant les spécifications exactes de la voiture. Plusieurs informations entrecoupées nous permettent cependant de dresser un début de fiche technique en attendant d'obtenir plus d'informations précises et officielles:


• Longueur : environ 4 mètres
• châssis aluminium
• moteur en position centrale arrière (et non plus en porte-à-faux arrière)
• 4 cylindres turbo de 1600 ou 1800 cm3
• puissance de 250 ch (une déclinaison 280 ch figure aussi au programme)
• boite automatique à double embrayage à 6 ou 7 rapports
• frein à main électrique
• poids de 1000 kilos à sec, soit environ 1175 kilos tous pleins faits et conducteur à bord
• 0 à 100 km/h en moins de 4,5 s (contre 4,9 s pour la nouvelle Porsche 718 Boxster à boîte PDK, dotée d'un inédit flat 4 suralimenté)
• commercialisation au deuxième trimestre 2017
• à partir de 50 000 €

La conférence de presse aura permis d'en apprendre un peu plus sur le lancement d'Alpine, appelée à devenir une marque entière au sein du groupe Renault, ce qui signifie que d'autres modèles étofferont la gamme à l'avenir. En attendant, retenez que les voitures seront fabriquées à Dieppe, berceau historique d'Alpine, et sont appelées à s'exporter dans le monde entier. Le dossier de presse précise ainsi que le segment sport-premium (coupés et roadsters sportifs) représente de l’ordre de 200 000 véhicules par an, et devrait croître de 50% à l'horizon 2020. «La berlinette du 21e siècle débutera progressivement sa commercialisation au cours du deuxième trimestre 2017 pour aller sur les cinq continents », précise Arnaud Delebecque, Directeur de Gamme Commerciale Alpine. Sachant que 40% des ventes du segment sport premium se font en Amérique du nord, il y a fort à parier que la marque y pose les pneus. De grandes ambitions, donc.
Une incertitude cependant: selon les informations dont Caradisiac dispose, il est possible qu'Alpine "sèche" le salon de Paris en octobre. Difficile d'y exister en tant que marque dans le Hall 1 (celui des constructeurs français), aussi l'état-major de Renault réfléchit-il à l'opportunité de dévoiler la voiture lors d'un évènement alternatif organisé par lui, pas forcément au moment du Mondial.
En attendant d'en savoir plus à ce sujet, ne boudons pas notre plaisir de voir Renault ressusciter un label mythique. La seule mauvaise nouvelle, finalement, est qu'il faudra attendre encore un an avant de s'installer au volant de cette Alpine ».


Source : Caradisiac.com

29
Ferrari décline sa version Spider de la "LaFerrari...
Comment faire pour récupérer ses points de permis ...